Search

Le Palais national désapprouve la démarche d’une centaine d’organisations

Le Palais national désapprouve la démarche d’une centaine d’organisations qui réclament, entre autres, le départ ordonné du président de la République, Jovenel Moïse, en vue de la mise en place d’un gouvernement de sauvetage national. Le Dr Rudy Hériveaux estime qu’Haïti qui a fait le virage vers la Démocratie, il y a plus d’une trentaine d’années, ne peut plus continuer à faire l’expérience de Transition à répétition.

« Cette proposition n’aspire qu’à détruire toutes les conquêtes démocratiques », affirme l’ancien sénateur qui se montre très amer à l’égard des organisations patronales, syndicales, paysannes, vodouisantes entre autres, signataires de la déclaration commune pour un Gouvernement de sauvetage national.

« Ceux qui ont paraphé ce document se sont largement fourvoyés », déclare le directeur général du MAST  qui estime que la majorité silencieuse exige la concorde, l’entente, le dialogue entre le pouvoir et l’opposition, tel que le veut lui-même Jovenel Moïse.

Reconnaissant toutefois que le pays fait face à une crise aiguë, l’ancien sénateur et porte-parole du PHTK, bannière sous laquelle Jovenel Moïse a été élu, appelle au respect du mandat présidentiel.

Malgré la gravité de la situation et l’ampleur que prend la mobilisation antigouvernementale, Rudy Herriveaux affirme que la démission du président de la République relève d’une illusion nourrie par un groupe d’hommes et de femmes souffrant d’une impatience pathologique, ne pouvant pas ainsi respecter l’alternance démocratique.

SOURCE: HPN

0 views
Join our mailing list Never miss an update

© 2023 by Glorify. Proudly created with Wix.com